Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Denis Huche

une stabilité des prix des carburants pour 2013 ?Prix carburants 2012après la spéculation, la guerre en Lybie cela devrait se calmerProduction pétrole 1990-2035Sauf s'il y a une guerre avec l'Iran et que le détroit d'Ormuz  est bloqué cela changerait la donne, et ce n'est pas exclure vu les propos de politiciens américains, mais avec leur déficit, ils vont peut-être se calmer et pour l'instant ces guerres ont profité au terrorisme Al Qaida, Acqmi...: Lybie, Irak, Afghansistanscénario de production de pétrole USA 1980-2035en attendant les USA sont à fond dans le gaz de schiste, sables bitumineux...un nouveau "far-west" dans le Dakota avec les mêmes travers au détriment de la planèteCout-vehicule-copie-1.jpg avec  cette étude de 2011 publiée par le Figaro, on voit que les carburants réprésentent 12% des coûts. 14% en Province sans le péage ni garage. Les assurances ont rélevé leur tarifs sans raison particulières, vu la baisse des sinistres ( pas de Xyntia comme en 2010 !)  au 1er janvier, seront ainsi de +0,9% pour Maaf , +1,5% pour Axa, +2% pour MACSF, Thélem et Maif, +3% pour Generali, et enfin +4% pour Swiss Life; surveillez aussi

l'Entretien automobile: La concurrence est toujours en panne !

un site à voir pour son analyse par pays producteurs: http://petrole.blog.lemonde.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Denis 11/01/2013 10:51


et ce matin,  vendredi 11 janvier à la radio:



fin de l'effort fiscal du Gouvernement


fin des prix coûtants pour les distributeurs : Super U, E.Leclerc, Carrefour, Total…


tensions sur le prix du brut



donc + 4 centimes, c'est reparti 





 


Prix du baril de Pétrole
WTI   = 93.84 $   0.02 %       


Brent =
111.52 $   -0.33 %


D'après US
Energy Information Admistration, le prix moyen du brut en 2012 a atteint des niveaux historiquement hauts pour la deuxième année de suite.





Le Brent s'est
situé à 111,67 $ en moyenne par baril, légèrement au-dessus de 2011 (111,26 $).

Denis 06/01/2013 18:41


«Une intervention militaire américaine d'ici à trois ans» par Robert Kagan qui est
l'une des figures de proue de la pensée stratégique de la droite américaine.



Le Figaro Laure Mandeville   03/01/2013  


s'il y a une guerre avec l'Iran et que le détroit d'Ormuz  est bloqué cela changerait la donne, et ce n'est pas exclure vu les propos de politiciens américains, mais avec
leur déficit,


ils vont peut-être se calmer car Obama a du lacher prise pour éviter la tutelle





car le plafond est atteint, explose ! 15.000 milliards de $


 


 


et pour l'instant ces guerres ont profité au



 terrorisme Al Qaida, Acqmi...: Lybie, Irak, Afghanistan sans compter la contagion: Iran, Syrie, Liban,
Egypte, Tunisie... qui sont aussi déstabilisés


et l’industrie de l’armement US


la reconstruction "chasse gardée US"

Denis 06/01/2013 18:18


L'exploitation de ces gaz non conventionnels,
emprisonnés dans la roche et extraits grâce à la technologie controversée de la fracturation hydraulique, est devenue de moins en moins rentable et les
compagnies pétrolières ont ralenti leur activité..


Mais, avec la baisse du prix du brut aux
Etats-Unis depuis quelques mois, tombé de 106 dollars en mars autour de 92 dollars ces
derniers jours, le nombre de forages pétroliers s'est lui aussi réduit au dernier trimestre 2012, pour la première fois
depuis 2009.

Denis 06/01/2013 18:15



Une nouvelle étude alimente le débat sur le gaz de schiste. Des données rapportées par
la revue scientifique Nature démontrent que la quantité de méthane qui s'échappe de certains puits est près de quatre fois plus importante que
prévu, ce qui en ferait une source d'énergie contribuant autant aux gaz à effet de serre que le charbon.


Dans une étude parue cette semaine, l'agence américaine responsable des océans et de
l'atmosphère, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), en collaboration avec des chercheurs de l'Universitéd du Colorado, estime que les fuites de
méthanes aux abords des puits des champs gaziers et pétroliers du bassin d'Uintah, en Utah, s'élèvent à 9 %,


Ce chiffre est plus important que les dernières estimations de la NOAA qui suggérait en février 2012 que les fuites de méthane liées à l'exploitation des gaz de schiste étaient de 4 %. Déjà à ce taux, les fuites de gaz menaçaient d'annuler la plupart des bénéfices environnementaux de la transition en cours dans plusieurs États,
qui remplacent le charbon par le gaz naturel dans la production d'électricité, souligne Nature. Le méthane est l'une des principales composantes du gaz naturel et un gaz à effet de
serre puissant.


Pour leur part, les chiffres officiels du gouvernement américain, qui datent de 2009,
font état de 2,4 % de fuite.



Ces travaux viennent donc contrecarrer l'un des principaux arguments pour l'exploitation des gaz de schiste selon lequel celle-ci est une source d'énergie plus propre que le charbon