Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Denis Huche

Pour Goodyear à Amiens, la CGT prépare un projet de reprise de l'activité agraire sous forme de Scop Sociétés coopératives et participatives en France2.046 Scop en France avec 42.224 salariés avec 80% d'associés car les Scop sont des entreprises qui opèrent comme les autres dans une économie de marché avec un impératif de profitabilité.

Leur originalité : elles placent statutairement le salarié au cœur de l’entreprise, qui s’engage financièrement et humainement et devient un co-entrepreneurSociétés coopératives et participatives en France résulAvec au moins 51 % du capital et 65 % des voix, les salariés associés participent aux grandes décisions stratégiques en assemblée générale selon le principe « 1 personne = 1 voix ». Les salariés qui deviennent associés d’une Scop développent un esprit de responsabilité et un esprit collectif.

Co-entrepreneurs, ils sont associés au capital, aux décisions, aux résultats  de l’entreprise, formés à ses rouages et à sa vie coopérative, et élisent leurs dirigeants

Le projet  qui sera présenté par la CGT à la direction du site prévoit de reprendre l'activité de production de pneumatiques agricoles "dans les mêmes conditions que celles proposées par Goodyear à Titan"

la production de "pneus agricoles", précise Mickaël Wamen, le leader controversé de la section locale du syndicat. "Cette activité est en effet très rentable et n'a aucune raison de fermer" : 16% du marché du pneus en 2011Marché du pneus 2011Le projet de SCOP nécessite toutefois que la direction de Goodyear accepte de céder la licence de sa marque et le portefeuille de ses clients

Interrogée par Le Monde, la direction du site n'a pas souhaité réagir.

Rappelez-vous aussi le 18 décembre 2012, Arnaud Montebourg sur les nationalisations temporaires"c'est une solution d'avenir"‎ , Arnaud Montebourg va-il se mouiller pour une fois ? - quand je dis "se mouiller", ce n'est pas gresticuler, invectiver... comme avec Arcelor-Mittal (d'ailleurs en pertes en 2012 et on n'a pas entendu Montebourg à ce sujet quand ce n'est plus classé en "licenciement boursier";  c'est de le faire ! mais faut des "corones" - à suivre

Commenter cet article