Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion Autos Prestiges Anciennes

Blog des passionnés d'automobile anciennes, d'actualité et mécanique. Ce blog est ouvert à tous. Pour envoyez vos articles avec photos de : sorties, réunion, gros-plan, technique, travaux ... cliquez sur Contact et Abonnez vous c'est gratuit ! Pour information il n'y a plus de "nom de domaine" papa35.fr car c'est payant 10 € et sans pub 60 € de plus par an .... désolé mais vu que le site est gratuit faut faire avec !

le pneu Michelin Tweel

le pneu Michelin Tweel, ou Résilients wheel : mythe ou réalité

Resilient Tech concept

depuis plusieurs années, on reçoit des messages sur ce pneu

Tweel une compression de "Tire" et "Whell"

Resilient Tech test

avec cette Audi en test aux USA

Resilient Tech test 1

séduisant sur le principe car increvable ! et résistant au choc

Resilient Tech test 2

ce concept est aussi développé par une autre société US

Résilients Technologies  qui a un contrat avec l'armée américaine

Resilient Tech armée

leur structure en nid d'abeille, forme connue pour sa résistance

cliquez pour voir 2 vidéos de tests de www.resilienttech.com - test Hummerwww.resilienttech.com - test pick-up

Michelin Tweel

Michelin réalise des essais pour le Nasa car pas de station

Michelin TWEEL Cat

gonflage sur Mars et insensible aux températures extrêmes

 

Les qualités de Michelin TWEEL : aucune maintenance, facilité de montage et de démontage, increvabilité, résistance prolongée à l’usure, meilleure répartition des contraintes sur la chaussée, processus de fabrication simplifié, structure de base réutilisable pour rechapage, résistance améliorée aux chocs et aux aléas de la route

 

mais alors le problème ? les pneus sans air accumulent de chaleur à forte vitesse qu'il est difficile de dissiper donc la technologie ne pourra être utilisée que sur les véhicules tout-terrain, de chantier, agricole et extra-terrestre !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article